Economie circulaire

Lancement du chantier de Val’Up à Mons, un nouveau centre de tri pour les PMC élargis en Belgique

Suite à l’obtention du permis par la SA Valodec le 27 juillet dernier, le chantier de la nouvelle usine de tri a démarré en août à Ghlin-Baudour. Pouvant trier les emballages ménagers PMC « élargis », le nouveau centre de tri Val’Up sera opérationnel à l’été 2021. Il est le fruit d’un partenariat public-privé entre les Intercommunales IDEA (Cœur du Hainaut) et IPALLE (Wallonie picarde et Sud-Hainaut) et deux acteurs privés spécialisés dans les matières environnementales, SUEZ et VANHEEDE.

Valodec assure aujourd’hui, via le centre de Cuesmes, le tri des PMC collectés en porte-à-porte pour une zone de plus de 600.000 habitants. Mis en exploitation il y a plus de 15 ans, le centre de Cuesmes devait être réinventé pour répondre aux contraintes actuelles de tri et de recyclage des différentes matières collectées dans les PMC, via les sacs bleus ou les recyparcs. Une réflexion autour d’un projet industriel innovant avait donc été lancée dès 2017.

Recycler plus d’emballages plastiques


Début 2019, Fost Plus démarrait la collecte des « PMC élargis » en Belgique, après un projet pilote de 4 ans auquel la commune de Frameries et l’Intercommunale Hygea avaient pris part. Depuis janvier 2019, les citoyens belges peuvent ainsi, petit à petit, déposer davantage d’emballages plastiques dans leur sac bleu PMC, tels que les barquettes, pots, raviers, films, etc. Cette solution permet de collecter sélectivement des emballages plastiques supplémentaires pour les recycler. Elle se met en place progressivement en Belgique, zone par zone, intercommunale par intercommunale.

« Nous sommes fiers d’avoir anticipé les choses à deux points de vue. Tout d’abord à travers notre engagement avec notre consœur Hygea pour que Frameries soit retenue et teste le scénario qui nous semblait le plus pertinent en termes à la fois de consignes de tri et de possibilités de recyclage et, ensuite, via la mise en œuvre d’une nouvelle solution de tri, un centre de tri innovant des PMC élargis », déclare Caroline DECAMPS, Présidente de Valodec et Directrice Générale d’IDEA.

Val’Up, plus de tri pour plus de recyclage


Le site Val’Up, nouveau nom de Valodec, répond donc à un besoin concret : assurer un tri optimal des emballages ménagers pour permettre ensuite toujours plus de recyclage. Le centre de tri Val’Up sera innovant et évolutif car capable de s’adapter à l’extension actuelle et aux évolutions futures des consignes de tri. L’outil industriel, opérationnel à l’été 2021, triera de nouveaux types de plastiques, tout en continuant à trier les flux PMC habituels. « Le groupe SUEZ bénéficie d’une expérience européenne sur ce type de tri élargi », précise Philippe Tychon, CEO de SUEZ Recycling and Recovery en Belgique. « Afin de garantir le niveau de qualité attendu, les dernières innovations techniques y seront installées – 20 tris optiques, des séparateurs aérauliques et balistiques - notamment pour trier les films, les barquettes plastiques, les bouteilles en plastique coloré, etc. »

Un partenariat public-privé réunissant 4 partenaires


Ce nouveau site industriel en construction est le fruit d’un partenariat public-privé réunissant les Intercommunales IDEA (Cœur du Hainaut) et IPALLE (Wallonie picarde et Sud-Hainaut) ainsi que deux acteurs privés spécialisés dans les matières environnementales, soit le groupe SUEZ et le groupe VANHEEDE. Ce partenariat permettra de faire fonctionner l’outil industriel de manière optimale, en garantissant les apports d’emballages ménagers en provenance d’une zone géographique plus vaste que le Cœur du Hainaut. « Ce projet se veut définitivement durable en garantissant l’efficacité environnementale, économique mais aussi sociale de l’usine », souligne David Vanheede, CEO de VANHEEDE ENVIRONMENT GROUP.

Une solution locale, créatrice d’emplois


Le site de ± 3 hectares est situé sur le territoire du Cœur du Hainaut au sein du parc d’activités économiques de Ghlin-Baudour Nord, particulièrement destiné aux activités à caractère industriel.

« Ce projet industriel innovant vise à pérenniser les activités existantes de Valodec tout en les développant. Un projet updaté et upgradé, à l’origine du nom Val’Up », explique Laurent Dupont, Président du comité de direction d’Ipalle.

En termes d’emplois, ce ne sont pas moins de 68 collaborateurs qui seront actifs au cœur du centre de tri, sans compter les emplois indirects nécessaires pour la maintenance et l’entretien de la nouvelle installation. Dès 2022, grâce à un fonctionnement en 3 pauses, le site comptera une centaine de collaborateurs.


Un plus pour les citoyens


« La collecte des PMC élargis et leur tri via la nouvelle unité de tri Val’Up permettra une simplification des consignes de tri pour les citoyens mais aussi un allégement de leurs sacs de déchets résiduels et donc un plus pour leur portefeuille », nous explique Jacques Gobert, Président d’IDEA. « Le développement de ce projet industriel devrait aussi permettre de contenir la taxe immondices, facturée aux citoyens dans le cadre du respect du principe du coût-vérité ».

Quelques chiffres clés Val’Up :

  • Capacité de traitement : ± 5.000 sacs bleus/heure, soit 50.000 tonnes de PMC élargis triées/an avec possibilité d’évolution et d’extension
  • 14 fractions triées (contre 7 actuellement au sein de l’usine Valodec à Cuesmes) dans les déchets d’emballages ménagers
  • Tri des PMC élargis de + de 2 millions d’habitants de différentes intercommunales belges et en particulier du Cœur du Hainaut et de Wallonie picarde
  •  68 emplois dès fin 2021 et une centaine en 2022
  • Investissement de plus de 30 millions d’€


Etapes clés du projet :

  • Juin 2019 : attribution du marché pour la conception, la construction et la mise en service de la nouvelle usine à la société momentanée Jan De Nul-Vauché pour un montant de plus de 30 millions €
  • 27 juillet 2020 : obtention du permis unique
  • Août 2020 : démarrage du chantier de construction
  • Eté 2021 : mise en service du centre de tri Val’Up

Cliquez ici pour voir la vidéo.