Economie circulaire

SUEZ a développé un procédé innovant de récupération des métaux non ferreux des mâchefers

Chez SUEZ, notre objectif est de valoriser de plus en plus de matières issues des déchets et de les transformer en ressources réutilisables et circulaires. Grâce au procédé en interne, appelé Valomet, les fines fractions résiduelles des mâchefers, qui n'étaient auparavant pas recyclables, peuvent maintenant être extraites et réutilisées comme matières premières.

SUEZ peut désormais produire de nouvelles matières premières à partir de résidus provenant du traitement des déchets. Les mâchefers sont des produits résiduels issus de la valorisation énergétique des déchets. Ils sont déjà utilisés pour construire des routes et des pistes d'atterrissage ou, mélangés à du ciment, pour produire des blocs de construction empilables (Valoblock). Aujourd’hui, SUEZ va plus loin en récupérant les particules de métaux non ferreux de 0 à 20 mm dans les mâchefers traités grâce au procédé Valomet, une innovation développée en interne. Fin 2018, l'entreprise ouvrira dans la zone portuaire de Gand la première usine d'Europe qui récupèrera ces matières premières précieuses, et ce, avec le soutien du gouvernement flamand.

« Lors du traitement des mâchefers, la fraction résiduelle fine – principalement du plastique, de l'aluminium et du cuivre – n'avait jusqu'à présent pas droit à une deuxième vie. Chez Valomet, les métaux sont désormais affinés davantage afin de pouvoir les réintégrer dans la chaîne de production. L'objectif de Valomet est d'atteindre une pureté de 96 % à la fin de la chaîne de traitement des déchets : une véritable solution ''zéro déchet'' donc », explique Karen De Boeck, Business Manager SUEZ Energy from Waste.

Le projet pilote a débuté à Gand en novembre 2015. Des flux métalliques provenant des mâchefers y ont été traités et séparés. En un an d’expérimentation, SUEZ est parvenu à extraire environ 1 300 tonnes de fines particules métalliques et à les réintroduire dans la chaîne de production via des fonderies et des raffineries métallurgiques. Durant cette période, de nombreuses tonnes d'aluminium et de métaux non ferreux plus denses (tels que le cuivre, le plomb et le zinc) ont ainsi été récupérées.

SUEZ se lancera début 2018 dans la construction d'une nouvelle unité industrielle dans la zone portuaire de Gand. Celle-ci sera opérationnelle à la fin de l’année. L’objectif est de multiplier la capacité de production du site pilote par dix et de traiter jusqu’à 12 000 tonnes par an d'ici 2019. En termes de développement durable, la zone portuaire de Gand est un endroit idéal pour installer le nouveau site, car elle permet de limiter au maximum l'impact sur l'environnement et sur la mobilité.

Compte tenu des investissements significatifs dans la recherche, la technologie et la formation associées à une telle installation, SUEZ salue le soutien apporté par le gouvernement flamand. Philippe Muyters, ministre flamand de l'Emploi, de l'Économie, de l'Innovation et du Sport, déclare à ce propos : « Le gouvernement flamand a investi 1 million d'euros dans la mise en œuvre de la nouvelle usine « objectif zéro déchet » à Gand. Cette dernière va assurer un ancrage des activités de SUEZ à Gand, ce qui est une très bonne nouvelle pour l'économie et l'emploi dans la région. Le soutien flamand encourage en outre le groupe international qu'est SUEZ à continuer d'investir dans l'économie circulaire en Flandre. »

Valomet s'inscrit parfaitement dans la stratégie de SUEZ, qui place l'économie circulaire au cœur de son business model. Philippe Tychon, General Manager de SUEZ Recycling and recovery Belgium, explique : « Le cuivre produit par Valomet a une pureté d'environ 70 % : il est 30 fois plus concentré que le cuivre exploité dans la filière minière classique. Et ce, en utilisant 20 fois moins d'énergie. »

Grâce à cette unité de production, SUEZ devient l'un des pionniers de la récupération de particules fines de métaux. Les flux que Valomet va traiter viendront de toute l'Europe (Belgique, France, Royaume-Uni, Pologne...). Le Groupe SUEZ se positionne ainsi en tant que producteur de matières premières circulaires de grande qualité.