SUEZ inaugure le site industriel Valomet

SUEZ ouvre au North Sea Port la plus grande usine de traitement de l’Union européenne pour extraire les particules ultrafines de métaux non ferreux contenues dans les résidus générés par le traitement des déchets résiduels. Ces métaux, auparavant inexploités, sont réinsérés dans la chaîne de production. Le ministre-président flamand Jan Jambon évoque un « bel exemple d'économie circulaire ».

Nous jetons régulièrement, dans le sac pour déchets résiduels, des petits objets en fin de vie contenant du métal comme des stylos à bille, des cartes à puce ou encore des objets complexes constitués d’une multitude de composants. Des objets recyclables, tels que des cannettes de soda, peuvent également finir à tort dans les déchets résiduels. Grace à Valomet, les métaux précieux contenus dans ces objets sont aujourd’hui récupérés et valorisés.

Un procédé durable pour la récupération des métaux précieux


Les déchets résiduels des ménages et entreprises sont acheminés vers des unités de valorisation énergétique qui les transforment en électricité et en vapeur. Le traitement de ces déchets génère un résidu : les mâchefers.

SUEZ achemine les mâchefers vers son site de traitement à Grimbergen. Une fraction ultrafine y est extraite : un concentré de métal non ferreux composé de particules de 0 à 20 mm. Cette fraction ultrafine n’est pas encore utilisable en l’état. Valomet propose désormais une solution à ce problème. Les fractions sont transportées sur ce site de Gand. Grâce au procédé innovant de Valomet développé en interne, SUEZ va encore plus loin : en récupérant principalement dans cette fraction l'aluminium, le cuivre et un flux résiduel minéral (le résidu restant après la séparation des particules métalliques). A partir de 100 tonnes de déchets résiduels, Valomet extrait en fin de processus jusqu’à 200 kg d’aluminium pur, 50 kg de cuivre pur et 210 gr de métaux précieux.

L'aluminium et le cuivre sont revendus à un utilisateur final, comme une fonderie d'aluminium ou un raffineur de cuivre. Ils sont transformés en nouvelles ressources et réutilisés par l'industrie. Le flux résiduel minéral est quant à lui redirigé vers le site de SUEZ à Grimbergen. Il y est revalorisé en nouvelle ressource pour remplacer le sable et le gravier dans la construction de routes et l'industrie du béton. Le procédé Valomet récupère le cuivre et l'aluminium en consommant respectivement 80 et 95% d'énergie en moins que les procédés d’extraction minière classique, réduisant par la même occasion les émissions de CO2.

Capacité de production annuelle de 12.000 tonnes de métaux non ferreux


Dans le cadre du projet pilote européen lancé en 2014, SUEZ avait traité 1 300 tonnes de métaux non ferreux par an. Aujourd'hui, l’installation industrielle permet d’en traiter 12 000 tonnes par an. Les matériaux traités proviennent notamment d’une cinquantaine d’unités de valorisation énergétique européennes gérées par SUEZ en Grande-Bretagne, France, Pays-Bas, Allemagne, Pologne ou encore Serbie. Les matériaux récupérés sont réutilisés par des fonderies et des raffineries belges et européennes.

« La raréfaction des ressources naturelles est un défi pour les générations futures. Chez SUEZ, avec Valomet, nous contribuons fortement à l’économie circulaire européenne : nous récupérons des ressources précieuses dans les résidus de traitement des déchets afin qu’elles soient réutilisées dans de nouveaux processus de production », explique Eric Trodoux, COO de SUEZ Recycling and recovery Benelux & Germany.

SUEZ accompagne la Flandre vers plus d'économie circulaire


Grâce à ce projet pionnier, SUEZ prouve que les mâchefers ne constituent pas le dernier élément de la chaîne de traitement des déchets. Ainsi, l'entreprise de traitement des déchets renforce son positionnement sur toute la chaîne de valorisation des déchets. SUEZ prouve ainsi son engagement en faveur d'un recyclage optimal et de l’économie circulaire. Le gouvernement flamand a accordé à Valomet une subvention de 1 million d'euros en raison du caractère novateur du projet.

Jan Jambon, ministre-président du gouvernement flamand, a officiellement inauguré le site de Valomet aujourd'hui. « L'économie circulaire offre de grandes opportunités à notre industrie et à notre société. Valomet en est un bel exemple », déclare le ministre-président flamand.

Télécharger le communiqué de presse

thumbnail

Récupération de métaux contenus dans les déchets résiduels sur notre site Valomet - SUEZ Belgium

Credit: SUEZ Belgium

Contact title

Florence Kesteloot
florence.kesteloot@suez.com +32 472 74 82 98
Anneleen Verhaegen
anneleen.verhaegen@finn.agency +32 470 87 47 97
;