Economie circulaire

Festivals plus propres : l’approche de Tomorrowland et Werchter

Tomorrowland et Werchter se distinguent particulièrement en termes de propreté. Avec l’aide de SUEZ, qui partage son expertise sous la forme de quelques conseils.

« Un festival n’est pas l’autre, il n’existe pas de services standardisés. Le mieux reste toujours de se mettre à table avec les organisateurs et d’élaborer des solutions sur mesure. » Nous interviewons Patrick Heleven, manager Special Projects & Events chez SUEZ, le leader du marché en matière de gestion des déchets sur les festivals et événements belges. Patrick énumère les cinq bonnes raisons de confier la gestion des déchets de festivals à un spécialiste :

All in one


Nous prodiguons des conseils, de la politique d’achats jusqu’au nettoyage des sites après le festival, toujours dans l’optique d’une durabilité maximale.

Nous avons, par exemple, suggéré de remplacer les boîtes d’emballage des hamburgers par du papier, mieux recyclable. Une économie pour les asbl organisatrices.

Un nombre croissant de festivals installent sur leur site des bars où les cocktails sont servis dans des verres en verre, plutôt qu’en plastique. Nous veillons à ce que le verre – un flux 100 % recyclable – soit parfaitement collecté, et ne finisse pas parmi les déchets résiduels. Lors de l’installation de la scène, des coulisses et des espaces VIP, nous recommandons également d’utiliser du bois plutôt que du plastique, car le bois est plus écologique. Les organisateurs souhaitent-ils détruire leurs documents confidentiels de manière discrète et sûre ? Nous faisons dans ce cas appel à SUEZ Datasafe, LE spécialiste en la matière.

Économies


Réduire la fraction de déchets résiduels signifie également réduire les coûts. Les festivals recyclent en moyenne 25 à 30 % de leurs flux de déchets – il reste donc de la marge ! Mon équipe et moi analysons le flux de déchets résiduels et isolons si possible de nouveaux flux.

Expertise


En 2008, SUEZ a mis en place des services axés sur les festivals ; à présent, tout un groupe de collaborateurs est chargé de suivre la politique des déchets sur 200 événements par an. Il s’agit de petits et grands festivals, mais aussi le Dodentocht (marche de 100 km) et le Tour des Flandres Cyclo.

Amélioration continue


Le jour même du festival, nous effectuons un audit sur place et notons les points à améliorer. La gestion des déchets se peaufine ainsi d’année en année.

PR


Un festival réussi constitue une belle publicité pour la commune et la région. Cela passe entre autres par l’image de propreté et de durabilité qu’il dégage. Nous pouvons veiller à ce que les déchets soient gérés avec intelligence non seulement sur le site du festival, mais aussi sur les voies d’accès et dans le camping. Le fait de voir dans la presse, le lendemain du festival, des photos d’un camping jonché de déchets nuit à l’image de marque.

Comptez-vous encore organiser un événement cet hiver ? Ou entamez-vous déjà les préparatifs pour l’année prochaine ? SUEZ est là pour vous aider à mettre en place une politique des déchets durable et économique.